Select Page

Tout le monde peut devenir entrepreneur, certes, mais cela s’apprend. Il ne suffit pas d’avoir une bonne idée et d’être organisé. Être entrepreneur et se lancer avec une start-up suppose d’avoir de la méthode, mais surtout des objectifs, et de s’y tenir. La seule chose qui fera que votre start-up fonctionne est celle-ci : vous devrez tenir votre promesse de départ, rencontrer vos objectifs, et les dépasser pour en tirer un profit qui vous permette de réinvestir et de grandir. Cela suppose donc un minimum de projection à long terme.

Est-ce que pour autant tout bon gestionnaire de projet peut réussir à lancer une start-up ? C’est une question qu’on pose souvent à Thibaut Muster. D’abord, il faut avoir le produit et qu’il soit viable. Ensuite, il faut être capable de planifier son développement. Ce qui suppose d’être capable de tout anticiper, mettre en œuvre et articuler chaque phase pour que les objectifs soient tenus. De nombreux gestionnaires de projets sont excellents dans l’urgence et dans l’improvisation. Un entrepreneur de start-up doit certainement être créatif et réactif, mais il doit être capable de tout anticiper et prévoir.

Cela suppose évidemment des qualités humaines et intellectuelles, mais également une certaine discipline dans la méthode à adopter, à enseigner et à évaluer. Encore faut-il être capable de jongler avec dextérité entre la discipline rigoureuse et l’agilité créative propre aux start-ups. Toujours sur le qui-vive, avec un œil sur ce que l’on développe dans sa propre entreprise, et l’autre sur l’environnement et les mutations en cours.

Maîtriser le chemin

Pour exister et prospérer, une start-up doit avoir un chemin financier et une latitude budgétaire absolument maîtrisée. N’oubliez jamais que ce n’est pas en « followers » qu’on mesurera votre réussite, mais en euros, en dollars ou en parts de marché. De même, pour convaincre des investisseurs, un discours et une personnalité feront beaucoup, mais pas autant que des courbes et des projections chiffrées.

Thibaut Muster partage quelques conseils essentiels pour les entrepreneurs à la recherche de leur modus operandi :

– Maîtrisez tous les détails de votre projet avant de vous lancer. Vous ne convaincrez personne avec des approximations et des suppositions, mais on attendra de vous des scénarios.

– Planifiez de manière réaliste, mais proactive

– Assurez-vous que les outils de contrôle et de mesure dans le chemin qui mène à vos objectifs soient précis, fiables et non biaisés, quitte à faire appel à des audits externes

– Gardez toujours un panorama de l’aspect financier : la rentabilité est fondamentale.