Select Page

Les mutations actuelles de l’économie, les défis des startups et les nouvelles opportunités qui jaillissent pour les personnes capables de porter une idée et un projet sont le terreau de milliers de startups qui n’auraient jamais pu voir le jour sans cette révolution économique. Des gens qui n’en auraient jamais eu l’idée avant se sentent désormais pousser des ailes. Une très belle énergie, mais il ne faudrait pas toutefois sauter à pieds joints dans l’aventure de la startup sans avoir fait au préalable une analyse de risques . L’analyse et la gestion des risques font, ont toujours fait, et feront toujours partie de la bonne gestion d’une entreprise, quelle qu’elle soit, aussi innovante soit-elle. Rapide tour d’horizon des focus-risques pour une startup.

Les risques liés au produit 

Bien sûr, des entrepreneurs convaincus de l’ingéniosité et de l’avenir de leur produit, Thibaut Muster en a croisé des centaines. C’est leur bébé, c’est leur idée, il est normal qu’ils soient les premiers convaincus. Mais quelle est l’offre de votre produit ? Qui l’attend ? En quoi est-il mieux que les autres actuellement sur le marché ? Qui est prêt à investir dedans ? Ne pas avoir des réponses précises et incontestables à ces questions c’est avoir un produit encore fragile… Pour être prêt, analysez le marché en profondeur, faites des études, obtenez des doléances et des cahiers des charges dont votre produit est la solution. Cela vous préparera à convaincre les investisseurs autant que vous l’êtes vous-même.

Les risques financiers

Dépendamment de la taille et des ambitions de votre produit, il vous faudra creuser plusieurs pistes de financement. Mobiliser des fonds pour un lancement de satellite peut être aussi facile que de financer une nouvelle coque pour smartphone, à la condition de savoir combien, et à qui les demander. Le crowdfunding est une super idée, mais pas pour tout. Si votre produit est très gourmand en financement, vous feriez mieux d’avoir un sérieux réseau d’investisseurs dans la poche. C’est peut-être le moment de vous construire un carnet d’adresses de « angel investors » et de préparer clairement votre discours pour attirer à vous les investisseurs et mécènes qui vous permettront d’exister.

Les risques humains

Une seule personne peut avoir une grande idée, mais elle ne réussira jamais à lui faire voir le jour si elle n’est pas entourée de personnes ayant les compétences et l’expérience pour lui donner forme. Composer autour de soi une équipe, la motiver, la diriger et la solidariser est le plus grand défi de tout entrepreneur. Trouvez des gens brillants, qui partagent vos valeurs, et laissez-les faire ce qu’ils font le mieux, que ce soit la programmation informatique, le marketing, ou le design. À chacun sa spécialité. Trouvez les meilleurs et ralliez-les à votre cause. Mais attention : une erreur de jugement,  une mauvaise personne, un seul maillon faible et c’est tout le projet qui peut être retardé ou immobilisé.

En affaires, il y a des risques contrôlables, et des risques qui échappent à tout contrôle. Ceux qui prétendent savoir de quoi le marché de demain sera fait sont des menteurs, les surprises et les rebondissements arrivent ! Apprenez à accepter ou à être assez flexible pour contourner les risques que vous ne pouviez pas prévoir, et anticiper de toutes les façons possibles ceux qui étaient prévisibles. Créer et faire vivre une startup n’a pas à être une aventure en montagnes russes. Prévoyez, analysez, gérez. Il n’y a pas d’autre recette. C’est la seule véritable assurance multirisque de l’entrepreneur de startup.