Select Page

Il serait simpliste de limiter le succès d’une entreprise à quelques concepts-clés, modus operandi ou discours de motivation. Un bon produit, un business-modèle réussi , une gestion stratégique, des finances saines, ce sont les éléments tangibles et réalistes du succès. Mais les startups, dans un univers économique incertain et mouvant, dont l’évolution est aussi rapide qu’imprévisible, ont tout de même besoin de s’appuyer sur des principes-piliers, des références et des repères auxquels se fier pour s’assurer d’être sur le bon chemin . En voici quelques-uns que Thibaut Muster aime rappeler.

Investissez selon vos moyens : la mise de départ ne détermine pas le gain

Lorsqu’on lance une startup avec une idée nouvelle dans un marché qui vient de voir le jour, on avance forcément un peu « à l’aveuglette ». Et dans ces circonstances il serait sage de ne pas s’endetter avant même d’avoir un produit et des clients.

Ce n’est pas la somme que vous dépenserez dans l’investissement de départ qui déterminera vos gains. Pas à ce stade. Pour le moment ce sont vos ambitions et vos projets qui doivent voir les choses en grand, pas vos dépenses. En économisant l’argent vous gagnerez du temps pour la réflexion et la mise au point du projet, plutôt que d’être trop rapidement tenu otage des créanciers.

Vous pourrez tester et explorer beaucoup plus de pistes à 10 € que de pistes à 1000 €. Ces petites erreurs et voies sans-issues ne seront pas coûteuses ni graves, mais vous permettront quand même d’avancer. Alors que si vous vous trompez sur une grosse mise, vous jouerez votre tapis…

Est-ce bien le moment de dépenser 10 000 € en site Web ? Devez-vous vraiment allouer un gros budget à la publicité avant de faire des tests de terrain en participant à quelques rencontres professionnelles ?

Soyez réactif et flexible, ne cherchez pas à avoir raison à tout prix

L’attitude qui consiste à débarquer sur un marché en assumant avoir la recette miracle et les réponses à toutes les questions fonctionnait peut-être dans les années 1980, mais semble tout à fait arrogante de nos jours. Vous avez un projet et une idée, et vous êtes là pour voir si vous pouvez transformer l’essai.

Observez, apprenez des autres, apprenez de vos erreurs, écoutez ceux qui sont passés par là avant vous. Ne vous obstinez pas sur une mauvaise piste parce que c’est la vôtre, restez réceptif au changement et aux améliorations. Posez-vous en permanence des questions : ce n’est pas parce que vous avez lancé la réflexion dans une direction que vous devez éliminer les autres.

Construisez une équipe intelligente et tout-terrain, pas une équipe d’élite

Pour utiliser une image automobile : un véhicule tout-terrain ira peut-être moins vite, mais toujours plus loin qu’un coupé sport de luxe. Avec vos moyens de startups, vous ne pourrez pas attirer une équipe avec des bagages impressionnants. En revanche vous pourrez, si vous choisissez bien, vous entourer de gens capables d’apprendre vite et de résoudre des problèmes seuls, pas sur la base de dogmes et de schémas acquis avec des décennies d’expérience. On est toujours beaucoup plus performant quand on a quelque chose à prouver.

Entouré de talents qui sont en phase ascendante dans leur carrière, vous pourrez plus facilement les impliquer personnellement et leur laisser la liberté de résoudre les problèmes rapidement et avec créativité.

Encouragez chacun à s’affirmer. Prêtez l’oreille aux suggestions et idées neuves. Vous créerez une culture d’entreprise de performance et d’audace, pas de hiérarchie et de statut.